Projet CHIMERA


En 2974, le projet CHIMERA est un projet scientifique top-secret de la Réserve Ölokoge et qui a été pris (ou plutôt volé) par le Quartier Général Wrist.

Le projet de base n'était qu'une théorie destinée uniquement aux animaux. Il consistait à leur donner sous forme de pilules des composants chimiques à base de gènes d'autres animaux qui viendraient modifier l'ADN du receveur.  Il était néanmoins impossible d'administrer ces produits chimiques à un animal déjà né, il fallait les donner directement à la mère porteuse pour qu'ils agissent réellement au niveau embryonnaire. Par la suite, certains Ölokoges ont obtenu des droits auprès de l’État Provisoire pour faire tester ces pilules sur quelques patients humains. Après l'accord, ils recueillirent donc des mères porteuses qui acceptèrent de passer le test et les premières Chimères naquirent mais beaucoup moururent sur le coup...  Après plusieurs essais, les mères furent dédommagées, et les Ölokoges en accord avec l'État Provisoire classèrent le projet "Interdit" et l'abandonnèrent.

 

En 2978, le projet fut volé par les scientifiques Wrists qui étaient intéressés par la génétique. Ils travaillèrent d’arrache-pied pour améliorer cette pilule. Lorsque le résultat leur sembla satisfaisant il fallut le tester. Les premières victimes de leur égoïsme furent quelques mères Wrists, puis s'en suivit une campagne de publicité sur une soi-disant nouvelle pilule contraceptive. Ainsi beaucoup de futures mères commencèrent à en prendre. Beaucoup tombèrent enceinte et accouchèrent de chimères beaucoup plus évoluées. Ce carnage dura quelques années sans que l'on trouve de piste réelle.

 

Malgré tout, dix ans plus tard, un chercheur parvint à remonter à la source. Il contacta les Ölokoges qui déclarèrent qu'ils avaient eu il y a des années un projet du nom de "CHIMERA" qui avait été clôturé il y a longtemps. La rumeur du projet se répandit auprès du peuple par la suite, et bientôt, toutes les sources remontèrent jusqu'au Quartier Général Wrist.

 

Le rassemblement de toutes les preuves dura très longtemps, mais bientôt un procès eut lieu en 3001 soit presque 30 ans après les premiers essais de la pilule. Le verdict tomba à l'unanimité. Les Scientifiques Wrists responsables de ce carnage furent condamnés et l'État Provisoire commanda l'exécution de toutes les Chimères encore en vie dans Paris.

 

Cependant, on raconte que ces pilules parviennent encore à se balader dans les commerce et deviendraient un phénomène de mode auprès des jeunes gens et continuerait d'être étudiées dans le plus grand secret...